L'équipe
de recherche

L'équipe du groupe
CY design research

Le groupe CY Design Research fait partie du Laboratoire ETIS - UMR CNRS 8051.
Autour d' Annie Gentes, directrice de la recherche, professeure en design et sciences de l’information et de la communication, l'équipe est constituée de 2 enseignants chercheurs : Jean-Louis Soubret, enseignant-chercheur à CY Cergy Paris Université et Sylvain Reynal, Maître de conférence ENSEA, et de 2 doctorantes : Stéphanie Hemon, Designer et Pauline Oger, Designer.

L'équipe a également avec elle 3 chercheurs associés : Pierre Lévy, professeur, chaire design Jean Prouvé CNAM,  Avner Perez, psychiatre psychanalyste et Anne-Françoise Schmid, philosophe des sciences, épistémologue.

Annie gentès, Directrice de la recherche

 
CY-ecole-de-design-annie-gentes.jpeg

Annie Gentes est professeur en sciences de l'information et de la communication et en design.
Elle est directrice de la recherche de CY école de design au sein de CY Cergy Paris Université.

Activités de recherche :

  • Médiums du design : anthropologie symétrique des activités de design

  • Le design pour la transition agro-écologique

  • Epistémologie du design : pluridisciplinarité et in-discipline

Ses recherches portent sur les pratiques contemporaines du design et plus particulièrement sur le design "extrême" qui prend place dans la recherche scientifique, les contextes politiques, ainsi que dans l'industrie et qui change la définition et la portée des activités traditionnelles du design.
Elle travaille également sur l'épistémologie du design en tant qu'"indiscipline". Elle a participé à la production d'œuvres d'art ainsi qu'à des projets de recherche universitaires et industriels.

Elle a notamment travaillé sur les architectures distribuées, l'informatique pervasive, les données ouvertes et les agents virtuels intelligents. Elle travaille avec des artistes, des designers, des philosophes et des chercheurs en sciences fondamentales et en ingénierie pour comprendre le design comme une science de la conception qui relie une diversité de pratiques.

jean-louis soubret, enseignant chercheur

 
JEAN-LOUIS_SOUBRET_300.jpg

Jean-Louis Soubret est titulaire d'un doctorat en sciences de l'information et de la communication et enseigne le design à CY Tech, l'école d'ingénieurs au sein de CY Cergy Paris université.

Activités de recherche :

  • Design de la connaissance

  • Systèmes d'édition phygitaux

  • Récit transmédia

Ses recherches portent principalement sur le design de la connaissance (c'est-à-dire à la fois le design de la connaissance et la connaissance du design), les systèmes d'édition phygitaux et la narration transmédia.

 

Avant de passer du côté académique de la barrière, il a été éditeur universitaire pendant plus de 20 ans. En tant que tel, et en continuité avec sa capacité plus récente de chercheur, il s'est concentré sur les innovations dans l'édition de livres et de revues. Il a collaboré et collabore encore avec des professionnels, des entrepreneurs, des humanistes numériques et des designers.

Projets en cours :

Edistart'up est un nouveau programme de formation professionnelle destiné aux entrepreneurs de l'édition. Il est géré conjointement par l'institut de formation professionnelle Asfored et la plateforme d'innovation Labo de l'édition. Ma recherche porte à la fois sur la conception d'Edistart'up en tant que programme et sur les caractéristiques des projets sur lesquels travaillent les futurs entrepreneurs.

 

SYlvain reynal, Maître de conférence ENSEA

SYLVAIN_SYD_REYNAL_300.jpg

Je suis professeur associé à l'ENSEA et chargé de cours à l'ENSAPC et à CY Cergy Paris Université. J'ai obtenu un doctorat en physique théorique en 2005 et je suis également titulaire de l'Agrégation française.

Activités de recherche :

  • Interaction art et sciences,

  • Art et technologie, IA créative

  • Études scientifiques et technologiques

  • Philosophie de la technique, épistémologie

A l'origine, j'ai obtenu un diplôme en physique appliquée ainsi qu'un cursus de philosophie. Mon activité de recherche est liée au domaine interdisciplinaire stimulant des Science and Technology Studies (STS), avec un accent sur les interactions "Art & Science", les machines créatives, l'art et l'IA et la philosophie de la technologie.

 

Que ce soit en tant qu'artiste ou en tant qu'universitaire, mais toujours en tant que chercheur, j'essaie de façonner un corpus critique sur notre relation à la technologie (avec un accent sur l'IA). J'utilise des outils issus de la philosophie morale, de l'éthique et de la psychanalyse, en créant des installations artistiques ou en écrivant des essais.

 

Mes travaux et publications récents tournent autour de l'ambivalence et des actes manqués dans notre relation à la technologie, la question de la subjectivité étant un "mantra" permanent dans mon travail.

 

J'ai eu de nombreuses collaborations avec des artistes au cours de la dernière décennie, notamment Olga Kisseleva de l'Institut Actes (Sorbonne), Eric Maillet de l'Ecole Nationale Supérieure d'Art de Paris-Cergy, le collectif Cantierezero (Trieste, Wien), Ooze architects (Rotterdam), Compagnie Luciernaga (Paris), ...

 

Je suis également heureux de donner des conférences au grand public sur les questions éthiques concernant l'intelligence artificielle, la robotique et le transhumanisme.

>>> pour en savoir plus 

Projets en cours :

  • echo x echo, exoskeletons and contemporary music around works by P. Manoury  (2020-2023, with Clémence Martel, artist, HMDK Stuttgart)

  • Reincarnation of data through digital traces (2022, with Ninon Lizé-Masclef, artist, U. Paris-Saclay)

stéphanie hémon, designer - doctorante

 
STEPHANIE_HEMON_300.jpg

Stéphanie Hémon est diplômée en design industriel en 2007, Stéphanie a principalement travaillé dans l'industrie des sports de plein air en concevant des produits et des services. 

Activités de recherche :

  • Design pour le territoire

  • Co-design

  • Du local au global : le design des infrastructures

Elle a apprécié mettre en place des démarches d'innovation par le design, la co-conception, et des séances de créativité. En 2017, elle a décidé de devenir designer indépendante pour apporter son expérience à plusieurs entreprises, associations, collectivités locales et universités.

 

Elle a collaboré avec des spécialistes de la communication, du design UX et de la stratégie RSE et a travaillé sur des projets de transformation pour des entreprises publiques et des collectivités locales. Elle a aimé réunir les différents acteurs autour du projet grâce aux méthodes du design. Comme elle appréciait le travail avec les territoires, elle a décidé d'en faire son sujet de recherche.

pauline oger, designer - doctorante

 
PAULINE_OGER_300.jpg

Pauline est une designer inclusive pour l'innovation sociale. 

Activités de recherche :

  • Méthodologies de conception et de codesign inclusives.

  • Concevoir par, avec et pour les gens. 

  • Interactions multi-sensorielles.

Tout au long de ses études de design à l'École de Design Nantes Atlantique, Pauline a développé une approche sensorielle, sensible et réflexive, centrée sur les besoins humains. Au Care Design Lab (Nantes), elle a remis en question les préjugés liés au handicap. Elle s'est alors demandée comment mieux concevoir pour, par et avec les personnes handicapées.

 

Aujourd'hui, elle utilise et analyse les méthodologies de codesign pour dessiner la transition vers une société plus inclusive : dans les domaines de la culture, des soins sociaux et de santé, des politiques publiques ou des transports.